Quel fils d’Abraham devait-être sacrifié, Ismaël ou Isaac ?:



Les musulmans divergent avec les juifs et les chrétiens sur la question. Parmi les musulmans également, il existe cette divergence. Ici je vais donner deux arguments qui montrent que l’enfant qui devait être sacrifié était bel et bien Ismaël et non Isaac.


Il y a unanimité à savoir qu’Ismaël soit né avant Isaac. Rappelons que la première épouse d’Abraham fut Sarah et elle était stérile. C’est d’ailleurs elle-même qui proposa à son Mari de prendre une seconde épouse, sa servante Hajer (Agar) dans l’espoir qu’Abraham, très peiné de ne pas avoir de progéniture puisse être gratifié d’une descendance, et donc de ce second mariage est né Ismaël.


Et comme le montre le passage coranique suivant, ce n’est qu’après ce récit du sacrifice qu’est né Isaac. C’était un don de la part du Seigneur des mondes pour honorer son Prophète. Dieu par cette naissance quelque peu miraculeuse puisque Sarah va avoir un enfant alors qu’elle fut stérile ; très tardive aussi, à un âge très avancé d’Abraham et de sa première épouse que Dieu gratifia son serviteur d’un second enfant (Isaac), après cette grandiose épreuve du sacrifice. Donc Ismaël était bel et bien celui qui était concerné par le sacrifice, et méditez la chronologie dans le passage coranique, de la Sourate 37, Versets 102 à 113 :


·         (Abraham dit) : Seigneur, fais-moi don d'une [progéniture] d'entre les vertueux. »
·         Nous lui fîmes donc la bonne annonce d'un garçon (Ismaël) longanime.
·         Puis quand celui-ci fut en âge de l'accompagner, (Abraham) dit : « Ô mon fils, je me vois en songe en train de t'immoler. Vois donc ce que tu en penses. » (Ismaël) dit : « Ô mon cher père, fais ce qui t'es commandé : tu me trouveras, s'il plaît à à Dieu, du nombre des endurants. »
·         Puis quand tous deux se furent soumis (à l'ordre de Dieu) et qu'il l'eut jeté sur le front,
·         Voilà que Nous l’appelâmes : « Ô Abraham !
·         Tu as confirmé la vision. C'est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants. »
·         C'était là certes, l'épreuve manifeste.
·         Et Nous le rançonnâmes d'une immolation
·         Et Nous perpétuâmes son renom dans la postérité :
·         « Paix sur Abraham. »
·         Ainsi récompensons-Nous les bienfaisants ;
·         Car il était de Nos serviteurs croyants.

Et suite à cet événement, le passage se termine par ces deux Versets qui montrent qu’Isaac est né après ce récit comme don de Dieu :


·         Nous lui fîmes la bonne annonce d'Ishaq (Isaac) comme prophète d'entre les gens vertueux.
·         Et Nous le bénîmes ainsi qu’Ishaq (Isaac). Parmi leurs descendances il y a [l'humain] de bien et celui qui est manifestement injuste envers lui-même.

Enfin rappelons que le récit se passe à la Mecque, or celui qui habita cette cité fut Ismaël et non Isaac qui vivait avec sa mère Sarah en Palestine. 


Le: 2020-08-02 Par: M.A

Soutenez-nous