Les origines de l'Homme. Que dit le Coran ? :



Sans entrer dans la complexité de la ou des théories de l’évolution, je m’intéresserai ici dans cet article à l’origine de l’Homme dans le Coran uniquement. Les découvertes scientifiques prouvent que d’autres espèces humaines existaient bel et bien avant la nôtre depuis plus de quatre millions d’années. C’est une vérité que l’on ne peut aujourd’hui ignorer, ni nier.

Se posent alors les questions suivantes : Adam et sa descendance sont-ils la seule espèce humaine ayant vécu sur Terre ?  Ou bien ont-ils succédé à d’autres semblables ? Que dit réellement le Coran à propos de l’Homme, et est-Il en contradiction avec les affirmations scientifiques ?

Rappelons cependant que dans la croyance musulmane, le Coran ne peut en aucun cas s’opposer aux vérités scientifiques, Lui-même nous invite à méditer le grand livre : La Création (L’Univers : ses lois, ses mystères – puisqu’ils constituent les signes manifestes de l’existence de Dieu) !

De plus si des savants musulmans rejettent la théorie de l’évolution affirmant que le premier Homme fut Adam, il ne faut pas oublier que d’autres ne s’y opposent pas d’une façon catégorique tel que le grand savant réformateur du 20ième siècle : Mohamed Abdou.

Dans cet exposé, l’objectif est d’apporter quelques éléments que beaucoup de musulmans ignorent, ceux-ci méritent pourtant notre attention, ensuite à chacun d’approfondir ses recherches et de construire sa propre opinion. Or rejeter en bloc la théorie de l’évolution et les découvertes scientifiques c’est renier des vérités manifestes auxquelles Dieu nous invite à méditer. Chercher à connaitre les origines de notre création, le Coran nous y appelle :

 

قُلْ سِيرُوا فِي الْأَرْضِ فَانظُرُوا كَيْفَ بَدَأَ الْخَلْقَ ۚ ثُمَّ اللَّهُ يُنشِئُ النَّشْأَةَ الْآخِرَةَ ۚ إِنَّ اللَّهَ عَلَىٰ كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ

Dis : " Parcourez la terre et voyez comment Il (Dieu) a commencé la création. Puis comment Dieu crée la génération ultime. Car Dieu est Omnipotent ".  

Sourate 29 – Verset 20

 

Dans le Saint Coran, remarquez le terme souvent employé par Dieu pour désigner l’être humain comme le montre le Verset suivant à titre d’exemple :

يَا أَيُّهَا الْإِنسَانُ مَا غَرَّكَ بِرَبِّكَ الْكَرِيمِ 

Ô toi l’Homme ! Qu'est-ce qui t'a trompé au sujet de ton Seigneur, Le Noble … ?

Sourate 82 – Verset


Dieu s’adresse à lui par le terme arabe « Al-Insan » - l’HOMME, ou dans d'autres versets par son pluriel « An-nass » - « Êtres Humains » . Tantôt dans d’autres passages, cependant bien moins nombreux, Dieu s’adresse à Lui avec un autre terme : « Bani Adama » - « Enfants d’Adam », comme le montre le Verset suivant :



أَلَمْ أَعْهَدْ إِلَيْكُمْ يَا بَنِي آدَمَ أَن لَّا تَعْبُدُوا الشَّيْطَانَ ۖ إِنَّهُ لَكُمْ عَدُوٌّ مُّبِينٌ

Ne vous ai-Je pas engagés, Ô enfants d'Adam, à ne pas adorer le Diable ? Car il est vraiment pour vous un ennemi déclaré,

Sourate 36 ; Verset 60


L’on est en droit de se demander pourquoi Dieu spécifie-t-Il ainsi " les enfants d'Adam ", au lieu de désigner " l'Homme « ou " Êtres Humains " en général ? 

Or chacun sait qu'Iblis (Satan) jura d'anéantir Adam et sa descendance sans jamais évoquer le terme "Homme" ou "Humains".  Ce qui révolta Satan c'est de voir qu'Adam et ses enfants honorés et préférés auprès de Dieu, ainsi il fut pris de jalousie et de haine envers eux. Si les autres espèces humaines vivaient sur Terre, leurs vies étaient pratiquement semblables à celles des animaux sauvages (d'après les scientifiques), des espèces barbares qui répandaient le sang et semaient la corruption sur la Terre. 

Et Dieu honora l'espèce adamique par le don accordé à ces derniers, celui de la beauté corporelle, du langage perfectionné et du savoir (intelligence) dont ont été dépourvues les autres espèces humaines. Pour argumenter encore ces propos, citons ce Verset plus explicite et qui donne matière à réfléchir :


وَلَقَدْ كَرَّمْنَا بَنِي آدَمَ وَحَمَلْنَاهُمْ فِي الْبَرِّ وَالْبَحْرِ وَرَزَقْنَاهُم مِّنَ الطَّيِّبَاتِ وَفَضَّلْنَاهُمْ عَلَىٰ كَثِيرٍ مِّمَّنْ خَلَقْنَا تَفْضِيلً

Certes, Nous avons honoré les enfants d'Adam. Nous les avons transportés sur terre et sur mer, leur avons attribué de bonnes choses comme nourriture, et Nous les avons nettement préférés au-dessus de beaucoup de ceux que Nous avons créé.

Sourate 17, Verset 70


En lisant ce Verset, la première question qui nous interpelle est en rapport avec la fin du passage : " Nous les avons nettement préférés au-dessus de beaucoup de ceux que Nous avons créé ".

 Dieu distingue-t-Il les enfants d’Adam qu’Il honora et les préféra au reste des espèces humaines ou bien des autres créatures, à savoir : les animaux, les djinns, … etc ?

Mais alors pourquoi Dieu emploie-t-Il spécifiquement ici le terme « Enfants d’Adam » au lieu d’évoquer le terme le plus utilisé dans le Coran : « l’Homme » - "Al Insan" ?

Rien n’est le fruit du hasard dans le Livre de Dieu, tout u est minutieusement agencé et choisi, Il est précis et clair dans ses termes. Les enfants d’Adam sont honorés par Dieu et nettement préférés au-dessus de beaucoup d’autres « créatures » certes, mais rien n’exclut qu’il s’agisse des autres espèces humaines, ce qui serait plus cohérent avec le reste des arguments qui suivront.


Le second élément que je tiens à citer ici se trouve dans la Sourate 76 qui porte justement le titre : « El Insan » - « l’Homme ». Cette dernière nous dévoile d’autres indications sur les origines de l’Être Humain. Cependant je m’intéresserais ici qu’au Verset 28, car il apporte des éléments qui concorderaient avec l’existence d’autres espèces humaines bien avant Adam.

نَّحْنُ خَلَقْنَاهُمْ وَشَدَدْنَا أَسْرَهُمْ وَإِذَا شِئْنَا بَدَّلْنَا أَمْثَالَهُمْ تَبْدِيلًا

Nous (Dieu) les avons créés (les êtres humains) ; Nous avons fortifié leur constitution ; puis, lorsque Nous le voudrons, Nous changerons leurs morphologies d’un changement total. Sourate 76 ; Verset 28.

Exégètes et traducteurs divergent sur l’explication de ce Verset. Mais tout porte à croire que ce Verset va dans le sens de la théorie de l’évolution.

« … puis, lorsque Nous le voudrons, Nous changerons leurs morphologies d’un changement total ». Ce dernier passage du verset indique clairement qu’il y a eu des transformations morphologiques chez l’Humain. L’emploi du pluriel montre qu’il s’agit de plusieurs espèces humaines avec des morphologies différentes.

C’est une explication plausible soutenue par divers spécialistes musulmans, d’autant plus qu’elle concorde avec les découvertes scientifiques. Cela montre que le Coran ne peut être l’œuvre humaine, mais la Parole émanant de Dieu, ce Livre est cohérent avec lui-même et en phase avec les vérités scientifiques.  Ainsi Dieu n’a pas omis de rappeler ceci :

« Quoi ! Ne méditent-ils pas donc le Coran ? S’il venait d’un autre que de Dieu, ils y auraient trouvé des discordances nombreuses ». Sourate 4 ; Verset 42


Cela dit, croire ou ne pas croire en la théorie de l’évolution, ou si d’autres humains de notre espèce ont existé ou pas, ceci ne relève pas de la foi mais de l’Histoire. J’ai abordé ce sujet (sensible pour certains) afin de rassurer certains amis qui nous suivent sur nos réseaux sociaux, et ainsi de concilier notre foi avec les vérités scientifiques, d’autant plus que ce thème est étudié à l’école, et c’est un soulagement de savoir que notre croyance n’est pas en contradiction avec cet enseignement.


Dans un long passage de la Sourate – El Baqara - « LA VACHE », Dieu révèle des informations au sujet du début de la création d’Adam. Tout commença par un dialogue entre Dieu et les Anges comme cela est mentionné dans le Coran. Je m’intéresserai ici à la première partie de ce long passage, par le verset 30 :

« Lorsque ton seigneur confia aux anges :

« Je vais établir sur la terre un successeur « Khalifa ».
- Ils dirent :
« Vas-Tu y mettre un qui y sèmera le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier ?» -
- Il dit :
« En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas !».

 

Plusieurs informations importantes sont ici apportées. Dieu informe les Anges de sa volonté à créer un être, et Il le désignera comme « Khalifa ». Certaines traductions de ce mot en arabe sont fausses, il ne s’agit ni de vicaire, ni de lieutenant, ni de « représentant de Dieu » sur Terre – Sachant que Dieu n’a nullement besoin de représentant et Il a toujours banni les intermédiaires entre Lui et ses créatures.

 

La plus proche traduction du mot « khalifa » est successeur. Ainsi posons-nous la question fondamentale : Adam (dans ce passage, il s’agit bien de lui), à qui va-t-il succéder ?

 

Certains ont dit : à Dieu. Adam et sa descendance succéderaient à Dieu sur Terre ? Cela est prétentieux, limite blasphématoire. Dieu n’a nullement besoin de successeur, pureté à Lui, L’Unique Maître des mondes, il n’a succédé à personne, et rien ne peut lui succéder.

 

D’autres ont avancé l’argument : aux djinns. Puisque les djinns ont été créés bien avant Adam, ils ont habité la Terre, et donc Dieu créa l’Homme (Adam) pour leur succéder. Cela voudrait dire que les djinns versaient le sang, selon les propos des Anges. Or le sang est un élément propre aux humains et aux animaux. Et pour succéder à quelqu’un, la logique veut que le premier parte, ou disparaisse, or les djinns vivent toujours sur terre dans la croyance musulmane.

 

Il serait plus cohérent d’annoncer que Dieu dévoile ici aux Anges qu’Adam, cette dernière espèce humaine va être créée et succédera à ses semblables sur Terre.
Nous comprenons alors l’étonnement des anges, ils ont une expérience avec les premiers humains qui se sont succédé, espèces après espèces durant quelques millions d’années.

 

Dans leur compréhension, ce nouveau « successeur » allait reproduire la même barbarie, à savoir : répandre le sang et semer la corruption sur Terre, comme l’ont toujours fait ses semblables. Aucun ne peut prétendre que les anges pouvaient deviner le futur d’Adam (qui n’existait pas encore à ce moment-là), Seul Dieu connait l’avenir ; mais ils fondent leur jugement sur des expériences déjà vécues, celles de l’espèce humaine avant Adam et sa progéniture.

 

Je terminerai cet article avec le passage Coranique entamé dans la partie 4. Si les Anges pensaient que ce nouveau « Khalifa » allait lui aussi répandre le sang, et semer la corruption, comme ses prédécesseurs, Dieu mit fin au dialogue disant : « En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas ! ».

Le passage Coranique est remarquable, car pour donner suite à ce dialogue, Dieu va par l’action concrète montrer aux Anges qu’ils se trompent. Il créa Adam, Il lui donna la vie en lui insufflant l’âme. Aussitôt après, Dieu gratifia Adam du bienfait d’un langage unique, ce moyen de communication qui devait être propre à l’espèce adamique, et Il le dota d’une science qu’Il ne donna à personne avant lui. Le passage ici relate la scène, et chacun doit méditer ce passage de la Sourate « Al Baqara » – la vache.


30. Lorsque Ton Seigneur confia aux Anges : "Je vais établir sur la terre un vicaire "Khalifa ". Ils dirent : "Vas-Tu y désigner un qui y mettra le désordre et répandra le sang, quand nous sommes là à Te sanctifier et à Te glorifier ? " - Il dit : "En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas ! ".

31. Et Il apprit à Adam tous les noms (de toutes choses), puis Il les présenta aux Anges et dit : "Informez-Moi des noms de ceux-là, si vous êtes véridiques ! ".

32. - Ils dirent : "Gloire à Toi ! Nous n'avons de savoir que ce que Tu nous as appris. Certes c'est Toi l'Omniscient, le Sage".

33. - Il dit : "Ô Adam, informe-les de ces noms ; " Puis quand celui-ci les eut informés de ces noms, Dieu dit : "Ne vous ai-Je pas dit que Je connais les mystères des cieux et de la terre, et que Je sais ce que vous divulguez et ce que vous cachez ? "

34. Et lorsque Nous demandâmes aux Anges de se prosterner devant Adam, ils se prosternèrent à l'exception d'Iblis (Satan) qui refusa, s'enfla d'orgueil et fut parmi les ingrats.

 

Voilà pourquoi cette décision de créer ce « Khalifa » et de le désigner comme le successeur d’une série d’espèces humaine avant Lui sur Terre. Il les surpasse, car il est doué d’un langage unique, d’un savoir unique et d’une intelligence plus développée que celles de ses semblables humains qui vécurent avant lui sur terre. Dieu honora Adam et ses enfants par ces bienfaits accordés, cela mit Satan hors de lui, il manifesta son orgueil et ce profond désir qu’il l’habitera jusqu’à la fin des temps : anéantir et égarer Adam et sa progéniture, et il n’hésita pas à s’adresser à Dieu d’une façon hautaine disant dans sa désobéissance et dans son orgueil, en désignant Adam :


« Vois-Tu Celui-là que Tu as honoré au-dessus de moi, si Tu me donnais du répit jusqu'au Jour de la Résurrection, je les traînerai par leurs mentons (dans le sens égarer, anéantir), certes, lui et sa descendance, excepté un petit nombre [parmi eux] ».


Pour conclure, rien dans le Coran ne contredit le fait que d’autres espèces humaines ont existé avant Adam. Le Livre de Dieu va dans le sens de la théorie de l’évolution, seul demeure une différence : bien qu’Adam soit l’une de ces espèces humaines ayant vécu sur Terre, il n’est pas issu de cette évolution, mais il fut créé et façonné des Mains de Dieu, et mis sur Terre. Ce successeur devient donc le dernier de l’espèce humaine, honoré et élu par Dieu afin de régner sur cette planète…


Le: 2020-07-25 Par: M.A

Soutenez-nous