RÉCIT 44 : L’Ange Gabriel apparait à Mohammed sous sa nature angélique:



Mohammed sait qu’il est désormais Prophète ; c’est Waraqa, cet érudit chrétien qui lui annoncera la nouvelle. Il est rassuré puisque l’inconnu apparu dans la grotte n’est autre qu’un Ange et non un démon. Les jours passent, voir même quelques semaines se sont écoulées, voilà que Mohammed éprouve le désir de revoir cet Ange. Le Prophète s’est même rendu à plusieurs reprises dans la grotte de Hira’ afin de rencontrer Djibril, mais en vain, aucun signe, aucune apparition. Pourquoi donc cette absence ? Il y a trois explications à cela :

Puis un jour, alors que Mohammed était sorti aux alentours de la Mecque ; d’autres disent qu’Il revenait de la grotte de Hira’, voilà que cette nouvelle rencontre tant attendue se présente à Mohammed, un spectacle grandiose. Il entend d’abord quelqu’un l’appeler : « Ô Mohammed, tu es le Messager de Dieu, et je suis Gabriel du Ciel ! ». Mohammed leva alors sa tête et vit de ses propres yeux Djibril sous sa véritable nature angélique. Le Prophète narra plus tard cette scène en disant : « Là où je regardais, il occultait la vue. Il me disait : "Ô Mohammad ! Tu es le messager d’Allah et je suis Djibril du ciel ».


Un verset coranique a été révélé plus tard, en réponse aux négateurs mecquois qui démentaient cette vision de l’Ange Gabriel par Mohammed :

« Par l'étoile à son déclin ! Votre compagnon (Mohammed) ne s'est pas égaré et n'a pas été induit en erreur et il ne prononce rien sous l'effet de la passion ; ce n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée que lui a enseigné [L'Ange Gabriel] à la force prodigieuse, doué de sagacité ; c'est alors qu'il se montra sous sa forme réelle [angélique], alors qu'ils se trouvait à l'horizon supérieur. Puis il se rapprocha et descendit encore plus bas, et fut à deux portées d'arc, ou plus près encore. Il révéla à Son serviteur ce qu'Il révéla. Le cœur n'a pas menti en ce qu'il a vu. Lui contestez-vous donc ce qu'il voit ? Il l'a pourtant vu, lors d'une autre descente, près de la Sidrat-ul-Muntaha , près d'elle se trouve le Paradis de Ma’wa : au moment où le lotus était couvert de ce qui le couvrait… » (Sourate 53, versets 1 à 15)


Mohammed était préparé spirituellement et psychologiquement à cette rencontre avec le monde de l’Au-delà. Mais le Prophète reste un être humain, et lorsqu’Il vit l’Ange sous sa véritable nature, Il s’était écroulé, évanoui, la vision était surnaturelle. Lorsqu’Il reprit ses esprits, Il se réveilla et trouva Djibril près, cette fois sous l’apparence humaine, Il lui révéla alors les premiers versets de la Sourate « Al-Qalam » - la plume :

« Noun. Par le « Qalam » - la plume - et ce qu'ils écrivent ! Tu (Mohammed) n’es pas, par la grâce de ton Seigneur, un possédé. Et il y aura pour toi certes, une récompense jamais interrompue. Et tu es certes, d'une moralité imminente »


Dieu dans ces versets s’adresse directement à son Prophète en lui rappelant ce qui suit :

Après ces événements bouleversants, Mohammed rentra précipitamment chez lui suant et tremblant…


Le: 2019-01-19 Par: M.A

Soutenez-nous