RÉCIT 36 : Mohammed éprouve le besoin de solitude et de méditation:



Mohammed avait affronté tant d’épreuves depuis son enfance, la mort de ses proches, la précarité, puis il se maria à une riche commerçante qui bascula sa vie vers l’aisance et les honneurs, il devint également père de famille, et un homme désormais influent et respecté à la Mecque. Alors qu’il atteignait l’âge de 37 ans, Mohammed éprouvait le besoin de solitude, il sentait en lui un vide à combler, il se posait des questions existentielles auxquelles il ne trouvait point de réponses, il était en quête de vérité.

Dieu avait préparé Mohammed psychologiquement, moralement, intellectuellement et physiquement à recevoir le Message. Dieu l’avait doté de la plus belle éducation qui fera de lui l’éducateur et le parfait exemple à suivre. Sans le savoir, il entrait dans sa dernière phase de son éducation : la formation spirituelle. Mohammed allait recevoir la Révélation, et entrer en communion avec le monde de l’Au-delà, cela nécessitait une longue préparation spirituelle pour supporter ce qu’il allait entendre et voir.

C’est alors que le destin de Dieu le mena à escalader la montagne (An-Nour) pour y atteindre son sommet. Là, il se réfugiait dans une petite grotte nommée « Hira’ », où il passait de longs moments dans la méditation et l’observation. Il y restait des jours entiers, il y passait parfois des nuits. Lorsqu’il avait atteint l’âge de 40 ans, Mohammed va y demeurer durant tout le mois de Ramadan.

C’était une période de doutes et de questionnements pour Mohammed. Il délaissait parfois sa famille des jours entiers. Khadija, cette épouse aimante et complice a fait montre de compréhension et de soutien à l’égard de son mari. Il est rapporté par les chroniqueurs qu’elle faisait le trajet à pied, elle escaladait la montagne (642 m d’altitude) prenant des risques de trébucher ou de chuter. Mais elle tenait absolument à soutenir époux dans cette épreuve, elle lui rendait visite au sommet de cette montagne pour le soutenir et lui apportait des provisions. Quelle marque d’Amour, de complicité et d’entre-aide entre ces deux époux !

On peut se demander : Pourquoi le choix de cette montagne appelée An-Nour ?

Au Sommet de cette montagne il y’a cette grotte appelée « Hira’ », elle existe à nos jours. Elle lui permettait de s’y abriter, de se protéger du froid et du soleil, il pouvait également s’y allonger et dormir. Au sommet de cette montagne, Mohammed contemplait le ciel et ses décors. Il avait également une vue sur la cité de la Mecque qui lui permettait de méditer sur la vie de son peuple qui s’adonnaient à l’idolâtrie et à l’injustice. De l’autre côté, Mohammed pouvait également observer cette vaste chaine de montagnes inhabitées, un horizon qui lui semblait si infini.

D’un point de vue philosophique et spirituel : Du sommet d‘une montagne, l’on se sent plus proche du ciel, plus proche de Dieu. La montagne symbolise également la grandeur, face à elle, l’on se sent si petit, si vulnérable. De son sommet l’on observe les gens si minuscules, alors que l’horizon parait si grand, si infini. C’est ainsi que plus tard, Dieu rappela cette recommandation dans le Coran à Mohammed alors Prophète : « Et ne foule pas la terre avec arrogance (avec orgueil) : Tu ne sauras fendre la terre et tu ne pourras atteindre la hauteur des montagnes » (Sourate 17 : verset 37)

Enfin retenons que le Coran sera révélé sur une montagne à la Mecque tout comme fut révélée la Thora sur une autre Montagne, au Mont Thor dans le Sinaï.



Vidéo en annexe à notre récit n°26 - Cette petite vidéo montre un aperçu de la montagne "An-Nour" et de la grotte "Hira".

Elle donne une idée du parcours pour atteindre le sommet. On peut s'imaginer Mohammed escalader cette montagne et accéder à la grotte "Hira'", et se rendre compte aussi de l'effort que fournissait Khadija pour rendre visite à son époux et lui apporter des provisions.


Le: 2019-01-10 Par: M.A

Soutenez-nous