RÉCIT 23 : Le jeune Mohammed atteint l’âge de la majorité:



Le jeune Mohammed grandit, il poursuit son métier de berger jusqu’à l’âge de 19 ans, puis il s’orientera comme la plupart des mecquois dans le commerce. Dieu avait tracé le destin de Mohammed, Il l’avait pourvu de sagesse et de grandeur d’esprit, Il faisait en sorte qu’il ne soit jamais associé aux péchés, ni aux vices des païens de la Mecque. 

Son éducation divine fit de lui un homme réservé et modeste, il était remarqué pour son naturel aimable et pour la pureté de son mode de vie, de même que pour sa simplicité, son calme, sa générosité et sa chasteté.

Il détestait les idoles adorées par son peuple, il ne s’est jamais prosterné devant l’une d’elles, et il ne supportait guère le mensonge. Mohammed se distinguait déjà par son honnêteté, sa véracité, son intégrité et son sens du devoir.

Notons que Mohammed était éduqué et vivait toujours parmi son peuple, il ne s’en est point isolé, il participait à la vie de la société comme tous les mecquois, même si elle était dominée par la culture païenne et où beaucoup d’injustices étaient répandues. Néanmoins Mohammed partageait les joies de son peuple comme ses malheurs, sans pour autant s'approcher du blâmable, puisque Dieu l’en avait préservé.

Quand il entra dans sa 20ième année, Mohammed quitta le métier de berger pour occuper le poste de porteur de pierres pour la construction, il fut aussi coursier pour certains notables mecquois, et il pratiqua le commerce local, notamment en gardant une « petite boutique » appartenant à son oncle.

Toujours dynamique et positif, Mohammed se débrouillait comme il pouvait pour gagner sa vie, et pour soutenir financièrement son oncle Abou Talib, sans oublier sa généreuse contribution envers les plus démunis.


Le: 2018-12-24 Par: M.A

Soutenez-nous