RÉCIT 55 : Le Prophète Mohammed reçoit l'ordre de prêcher son Message publiquement:



Trois années sont passées, le Prophète poursuivait discrètement son prêche de la religion musulmane, jusqu’au jour où Dieu lui révéla les deux versets suivants :

 « Expose donc clairement (publiquement) ce qu'on t'a commandé et détourne-toi (des réactions négatives) des associateurs (idolâtres mecquois) ». (Sourate 13 ; Verset 94)

 « Et avertis les gens qui te sont les plus proches ». (Sourate 26 ; Verset 214).

L’ordre de passer à la seconde phase du plan élaboré par le Prophète est donné par Dieu Lui-même dans ces deux Versets. Le Prophète est appelé à proclamer publiquement son Message et de pas prêter l’oreille aux réactions négatives des mecquois idolâtres. Le second Verset lui annonce de commencer par l’exposer aux plus proches, à savoir sa famille et sa tribu : les Banou Hachim.

Il est fort intéressant ici de voir comment le Prophète va interpréter ces deux Versets et comment va-Il les mettre en pratique ? Il sait désormais que son peuple va réagir d’une façon négative, et graduellement Il fera face à l’animosité et à la violence de son peuple. Est-ce que Mohammed va user de la violence à son tour pour faire face à cette opposition ?

Le Messager de Dieu va commencer par préparer un repas familial auquel Il va convier des femmes et des hommes de la grande famille Hachim. Il y avait en tout 45 membres de la famille qui ont répondu à l’invitation. Parmi les hôtes, nous pouvons citer Abou Talib le chef de la tribu Hachim, Abou Lahab un des oncles du Prophète, et Safiyya (sa tante). Après avoir terminé le repas, le Prophète se leva pour s’exprimer, quand soudain son oncle Abou Lahab l’interrompit et s’écria furieusement : 

« Sache que nous ne pouvons pas te défendre contre tous les arabes, et sache que tu apportes à ta famille le plus grand malheur jamais apporté par un fils à sa famille ! ».

Le Prophète serein garda le silence, Il n’a aucunement réagi à cette remarque, Il demanda simplement à ses invités qu’ils étaient libres de partir s’ils le souhaitaient. Ainsi chacun rentra chez lui. Le Prophète ne put donc atteindre son objectif : exposer son Message à ses proches. Arrêtons-nous à ce passage pour extraire certains enseignements.

Observons que le Prophète avait choisi la convivialité pour prêcher sa religion à sa tribu. En effet, c’est autour d’un repas familial qu’Il désira présenter son Message. Retenons ici que Mohammed entama sa mission publique avec convivialité.

Mohammed est le Prophète de Dieu et cela depuis trois ans déjà, il est désormais le modèle à suivre.  Il invita des idolâtres chez Lui afin partager un repas familial. Réponse à ceux qui cherchent à couper les liens de parentés avec leurs familles parce qu’elles ne sont pas musulmanes.

Remarquons que le Prophète n'excluait pas les femmes des réunions familiales et qu'il ne pratiquait contre elles aucun genre de discrimination. Une réponse à ceux qui interdisent la mixité hommes/femmes au sein d’une même famille.

Pourquoi Abou Lahab s’est-il mis en colère contre le Prophète ? Savait-il ce que le Prophète allait annoncer ? N'aimait-il pas son neveu Mohammed ?

Abou Lahab avait appris que Mohammed prêchait discrètement l’Islam, surement que le Prophète lui présenta son Messages durant ces 3 années, mais comme tout était sous silence, cela ne dérangeait personne. Abou Lahab ne haïssait pas son neveu, au contraire, lors de la naissance de Mohammed, il fut parmi les premiers à avoir exprimé sa grande joie.

En réalité Abou Lahab s’est opposé par ce qu’il craignait pour son business. Cette religion que prêchait Mohammed menaçait son intérêt personnel. Nous y reviendrons prochainement.

Pourquoi le Prophète n’a-t- Il pas riposté alors qu’Il était chez lui, et c’est Lui qui invita son oncle ?

C'est une situation où l'on peut voir la tolérance du Prophète. Mohammed a été éduqué à ne pas tomber dans le piège des provocations, Il n’a jamais été dans une logique réactionnaire. Par ailleurs, le Prophète évitait toute forme de confrontation, car sa religion repose sur une bonne morale et sur un Message d’Amour et de miséricorde.

Le Prophète avait pour objectif de prêcher l’islam à sa famille mais également d’obtenir son soutien. La tribu de Hachim était la plus noble et la plus respectée à la Mecque. Obtenir le soutien de sa tribu était indispensable pour le Prophète afin de mener à bien sa mission. Il n’y a aucune gêne de chercher protection et soutien auprès d’un non musulman. Nous verrons au fur et à mesure de la biographie du Prophète ; à plusieurs reprises, le Prophète fut aidé et soutenu par des non-musulmans, des humanistes et des hommes de principes. Une autre réponse pour contredire ceux qui optent pour la rupture avec les non-musulmans.

L’esprit de famille. Voyez comment le Prophète aimait sa famille bien que la trè grande majorité étaient idolâtres. Et voyez également que son propre oncle se révolta contre Lui, cependant, par respect le Prophète garda le silence et ne fit aucune remarque désobligeante. Voilà une tradition du Prophète à suivre …

Donc le Prophète cherchant à exposer sa religion à sa tribu le fit autour d’un repas, dans la convivialité. Or Abou Lahab sabota cette rencontre par son intervention virulente et priva ainsi son neveu d’atteindre son objectif. Le Prophète allait-Il désespérer et abandonner sa mission devant cet obstacle ?


Le: 2019-02-10 Par: M.A

Soutenez-nous