RÉCIT 48 : Quels sont les enseignements de la Sourate Al-Fatiha révélée au Prophète ?:



A ce même moment Dieu révéla également une Sourate complète intitulée « Al-Fatiha » qui annonce les principes fondateurs de la croyance musulmane. Cette Sourate est la plus importante et la toute première qui ouvre le Livre de Dieu : le Coran. Elle est impérative pour l’accomplissement de la Prière, ainsi elle sera révélée au tout début de la mission du Prophète. Avec les Sourates « Al-Mouzammil » et « Al-Fatiha » Mohammed possède le cadre religieux tracé par Dieu pour débuter sa mission. Brièvement que nous enseigne-t-elle ? 

Cette Sourate débute donc par l’enseignement de la reconnaissance, un fondement dans la croyance musulmane. Le Coran le rappelle dans un autre passage qui sera révélé plus tard au Prophète : « En effet, Nous avons créé l’être humain d’une goutte de sperme mélangé [aux composantes diverses] pour le mettre à l’épreuve. [C’est pourquoi] Nous l’avons fait entendant et voyant. Nous l’avons guidé dans le chemin, - qu’il soit reconnaissant ou ingrat… »

La reconnaissance envers Dieu est de reconnaitre déjà qu’Il est le Seigneur des mondes, le Créateur le pourvoyeur de toute chose. Être également reconnaissant envers Dieu pour ses innombrables bienfaits. La reconnaissance doit être un attribut du croyant, elle s’étend à tous les êtres humains. Ainsi le Prophète dira plus tard : « Celui qui ne remercie pas les gens, il ne remercie pas Dieu ».

Dieu aime les reconnaissants et Il déteste les ingrats. Iblis (satan), lui-même sait la valeur de la reconnaissance auprès de Dieu. Lorsque ce dernier fut maudit et chassé du paradis, conséquence de sa prétendue supériorité sur Adam et sa descendance, il s’adressa à Dieu disant à propos des êtres humains : « Et, pour la plupart d’entre eux, Tu (Dieu) ne les trouveras pas reconnaissants ».  (Sourate 7 ; Verset 17)

Dans cette Sourate Dieu se présente à l’Humanité.

Il est le Seigneur « des mondes ». Ce n’est ni le Dieu des arabes, ni celui des musulmans, ni celui d’une quelconque autre communauté, mais c’est le Dieu des mondes. Un message adressé à ceux qui sont aveuglés par l’idée de s’approprier Dieu.

Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Dieu s’adresse à l’Humanité avec cet attribut de la « Rahma » - Plein d’Amour et d’affection, de pardon et de compassion. Nous sommes loin de la présentation faite par certains religieux qui décrivent Dieu tel un seigneur dur, terrifiant, sans indulgence, et éprouvant un plaisir à envoyer les gens à l’enfer, sauf eux. Dieu est plein d’Amour et de Miséricorde, Il désigna Mohammed comme étant le Prophète de la miséricorde, ainsi déclare-t-Il dans le Coran : « Et Nous ne t’avons envoyé que comme miséricorde pour les mondes… ». Pour les mondes, et non pas que pour les arabes ou les musulmans.

Il est également « Maître du Jour de la rétribution ». Dieu introduit ici un autre fondement dans la croyance musulmane : Le Jour du Jugement Dernier, où le gens seront rassemblés pour être jugés et rétribués selon leurs actions. Le Jugement n’appartient donc qu’à Dieu, Il en est le Maître. Un autre message adressé à ceux qui sont tentés de juger les intentions et la foi des gens.

C'est Toi [Seul] que nous adorons, et c'est Toi [Seul] dont nous implorons secours. Ces versets créaient la rupture avec l’idolâtrie dans laquelle a sombré le peuple mecquois. En effet les mecquois et les arabes d’une façon générale croyaient en Dieu, cependant ils lui associaient des idoles qu’ils fabriquaient de leurs mains, ils leurs vouaient un culte et imploraient leurs protections. Désormais Mohammed doit inviter les gens à n’adorer qu’un Dieu Unique et le Seul auprès de qui l’on s’adresse pour demander protection.

Dans ce monde où les gens sont perdus avec toutes ces croyances, ces religions, ces philosophies, et où d’autres cherchent la vérité et le droit chemin, Dieu dans cette petite Sourate appelle les uns et les autres à s’adresser à Lui en l’invoquant en ces termes : « Guide-nous dans le droit chemin, le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés. »

 

Il était important de voir un peu de plus près cette Sourate et les précédents versets révélés à Mohammed, juste avant d’entamer sa mission de Prophète Messager. Nous allons voir comment va-t-Il les interpréter et s’y prendre avec son peuple.

Après avoir reçu cette sourate et les révélations (versets) précédentes, nous avons vu que Djibril emmena le Prophète dans le désert pour lui enseigner la pratique de la prière. Ce qui est intéressant c’est la manière dont s’est pris l’Ange pour apprendre la prière à Mohammed. Il n’y avait ni livre, ni cours, ni conférence. Djibril dit simplement au Prophète : « Fais comme je fais », ainsi plus tard, Mohammed le dira aux musulmans : « priez comme vous me voyez prier ». C’est la meilleure méthode : l’apprentissage par la pratique.

Remarquez également que Djibril emmena Mohammed dans le désert et non dans le sanctuaire sacré de la Kaaba, pourquoi ? Dans un souci de discrétion. Loin des regards afin de ne pas éveiller les soupçons des mecquois, ce qui peut faire l’objet d’une provocation. Tout est minutieusement réfléchi. N’est-ce pas là un autre message ? 


Le: 2019-01-20 Par: M.A

Soutenez-nous