Communiqué. Professeur assassiné:



Seulement parce qu'il avait exposé à ses élèves des caricatures qui symboliseraient soi-disant Mahomet; un professeur d'histoire-géographie a été décapité près d'un collège vendredi à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines. Pour un dessin, il fut sauvagement assassiné.
Nous ne parlerons pas de Prophète Mohammed, Ni de Jésus, ni de Moïse, ni d'un quelconque autre Prophète. Ils sont innocents de ces agissements et au dessus de toute cette cacophonie meurtrière. Eux-mêmes ont été moqués et ils ont pardonné.
Bien évidemment, nous ne cesserons de condamner avec la plus grande fermeté ces actes ignobles et barbares. Il n'est pas concevable de porter atteinte à la vie d'une personne pour ses opinions, ses croyances ou ses origines.
Ce crime odieux, nous le condamnons doublement. En tant que citoyens d'abord, nous n'accepterons jamais qu'un tel acte barbare puisse être perpétué dans notre pays, c'est une atteinte grave à tout un Peuple et à toute la Nation auxquels nous appartenons. Et nous le condamnons en tant que français de confession musulmane, nous nous dresserons contre ces fanatiques assassins qui souillent la religion musulmane pour assouvir leurs instincts criminels, en répandant l'effroi et la haine.
Dans cette tragique épreuve, nous nous joignons à toute la famille de la victime, nous témoignons à chaque membre tout notre soutien et notre solidarité dans ces moments de deuil.
Enfin, nous ne manquerons pas de rappeler que dans ces douloureuses circonstances, nous devons garder le calme et préserver l'unité pour constituer tous ensemble un seul bloc contre les forces du mal. Nous déplorons certaines déclarations hasardeuses, toutes ces réactions passionnées des uns et des autres, et ces amalgames qui ne font qu'agiter l'étendard de la division.

Le: 2020-10-19 Par: MA

Soutenez-nous